• Désolé, mais...

    Contrairement à Christine B., j'ai du mal à croire que quelqu'un qui est mort par amour pour nous, qui nous aime à ce point, puisse désirer qu'un de ses enfants souffre tellement et n'aie pas le droit de faire cesser ça à cause d'un caractère sacré de la vie.

    Il ne faut pas tout confondre, on en vient vite au pharisianisme.
    Même si la vie est importante, qu'il faut la préserver, elle ne demande pas ce genre d'hommage délirant de douleurs.

    Père, puisses-tu accorder Ta paix et Ton amour à Chantal.

  • Commentaires

    1
    Mercredi 19 Mars 2008 à 23:12
    Préambule
    Je ne fait qu'exprimer un avis sur un sujet qui est franchement sensible. J'y ai réfléchit, avec tout le discernement possible et c'est ce que j'en ai conclu. Je ne cherche pas la polémique, alors, s'il vous plaît, ne la créez pas via ces commentaires. Si vous avez un avis différent, libre à vous de l'exposer dans votre blog.
    2
    Mercredi 19 Mars 2008 à 23:52
    Amour de la vie!
    Tout qui aime vraiment ne souhaite jamais la souffrance à personne, et donc d'autant moins à ceux qui lui sont chers. Aussi, à propos d'un autre sujet, qui me tient à coeur parce que je sais que c'est important pour toi, j'espère que tu as été bien reçu lors de l'entretien qui devait éventuellement aboutir à une décision rassurante pour ton travail. Quelle est la conclusion? Bon triduum pascal, Seb! Je pense bien à toi et au jour "j" qui approche... Bises, Marie
    3
    Jeudi 20 Mars 2008 à 15:01
    Comprendre Dieu.
    Il n'est pas toujours facile de comprendre Dieu. Pourtant, c'est ce qui s'est passé sur la croix. Personnellement, j'ai toujours dur à comprendre les passages de la Tora sur les guerres etc. Mais il faut aller au-delà de ça.
    4
    Jeudi 20 Mars 2008 à 15:14
    Et puis...
    ...le 'droit à la vie' ne doit pas devenir un 'devoir de vivre' ou de survivre^^
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :