• NSJC en street art


    votre commentaire
  •  

    Le Premier ministre britannique Gordon Brown, a publié en fin de semaine dernière sur son site des excuses officielles pour la manière « épouvantable » et « inhumaine » avec laquelle fut traité le mathématicien Alan Turing, en raison de son homosexualité.

    Auteur de l'article fondateur de la science informatique qui allait donner le coup d'envoi à la création de l'ordinateur programmable. il y présente sa machine de Turing, le premier calculateur universel programmable, et invente les concepts de programmation et de programme.

    Il est aussi connu pour avoir dirigé les travaux de décryptage des codes secrets allemands Enigma durant la seconde guerre mondiale.

    Il est également à l'origine de la formalisation des concepts d'algorithme et de calculabilité qui ont profondément marqué cette discipline. Son modèle a contribué à établir définitivement la thèse Church-Turing qui donne une définition mathématique au concept intuitif de fonction calculable.

    L'Histoire, sans sa contribution, aurait pu être très différente, a rappelé Gordon Brown dans son communiqué.

    Après la guerre, il a travaillé sur un des tout premiers ordinateurs, puis a contribué de manière provocatrice au débat déjà houleux à cette période sur la capacité des machines à penser en établissant le test de Turing.

    Vers la fin de sa vie, il s'est intéressé à des modèles de morphogenèse du vivant conduisant aux « structures de Turing ».

    En 1952, Alan Turing fut persécuté pour son homosexualité et condamné pour « outrage à la pudeur ». Il eut alors le choix entre la prison ou la castration chimique.

    Alan Turing se suicida 2 ans après avoir choisi la castration par empoisonnement en mangeant une pomme contenant du cyanure (la légende dit que c'est l'origine du logo d'Apple)

    À travers Alan Turing, Gordon Brown a également présenté ses excuses aux milliers d'autres homosexuels qui furent persécutés et condamnés comme lui en vertu de lois homophobes.

    « Je suis fier que ces jours soient révolus, et qu'au cours des 12 dernières années, le gouvernement ait tant fait pour rendre la vie plus juste et plus équitable pour notre communauté LGBT. Cette reconnaissance qu'Alan fut une des victimes de l'homophobie les plus célèbres de Grande-Bretagne est un pas de plus vers l'égalité», a-t-il ajouté.


    votre commentaire
  • J'ai pas mal réfléchi, mauvaise fin d'année et donc je ne peux pas faire livrer tout ce que j'ai envie de vous envoyer. Mais à la limite ça n'est pas grave. J'ai surtout réalisé que nous partagions beaucoup plus que ça. J'ai l'impression (et Isa aussi) d'avoir trouvé un peu ma place, chez vous, à vos tables, dans vos rues, dans vos villes.

    L'histoire d'amour qui nous relie c'est sérieusement concrétisée en 2008, j'ai très envie qu'elle continue. Oui, vous me manquez, oui je veux revenir.

    Namur et Bruxelles ça a été un sacré espace de respiration, plus que des vacances, l'impression de rentrer à la maison, de quitter pendant une semaine un pays que je n'aime presque plus englué dans un cauchemar idiot et absurde aux relents pétainistes...revoir des gens "normaux", avenants, polis...voir la vie s'écouler tranquillement, ne plus sentir la tension permanente d'une forme de désespoir qui va exploser bientôt...et même si j'ai conscience de ce qui vous divise, je vois surtout surtout ce qui vous unit...et c'est beaucoup plus fort que ce qui nous tue doucement.

    Enfin, bon, je ne donne pas trop de nouvelles et c'est stupide, vu la freebox à la maison qui me permet d'appeler gratuitement sur vos lignes fixes...j'ai un peu peur que ces mois nous aient éloigné au point de n'avoir plus rien à se dire...et je sais à la fois que c'est faux...donc attendez-vous à un appel en fin 2008 ou début 2009.

    En attendant, j'ai cherché quelque chose à vous offrir, j'ai cherché, puis c'est venu tout seul...ca m'arrive des fois...
    C'est pas très beau, c'est maladroit, pas retravaillé du tout donc bancal, dans un horrible français et une métrique dont je pourrais avoir honte, mais je crois devoir le laisser brut tel qu'il m'a été inspiré...et c'est bien pour vous : Marie et Gu., La. et Gi. et leurs adorables voir passionnantes moitiés, Ben et J., Fabian et les frères de l'abbaye de Leffe (quelle journée en famille !), aux gens que j'ai croisé pendant cette semaine, du barman rigolard à la vendeuse morte de rire devant mes pitreries...et à ceux que j'ai loupé, de Belgique ou du Nord...

    Zes blauwe bladen

    Qu'elle est loin ma Belgique, qu'elle est loin
    Parfois au fond de moi se ravivent
    Les quelques jours que j'y ai passé
    Et les bouts de moi que j'y ai laissé...

    Ô Wallonie, Ô Namur

    Sombres fleuve et rivière qui te traversent
    Briques et pavés luisent sous l'averse
    Ici, si tu souris c'est que t'as compris
    Ici, chaque rue racontent leurs vies

    Ô Wallonie, Ô Namur

    Le blond houblon sonne dans ton accent
    Ton harmonie résonne jusqu'au beffroi et St Aubain
    Blanche et Schubertine concilient les plus grands
    Gossette et biétrumés pour les gamins

    Il faut que je l'avoue, je te soupire
    Depuis que je t'ai quitté et que j'y ai laissé
    Des gens tant aimés, une seconde patrie
    Cette fois désirée, déjà avec nostalgie

    Je reviendrais dans tes vallées
    Voir la Sambre s'écouler
    Y poser tout le bruit
    Pour écouter respirer la vie...

    - S.B. 30/12/2008.


    2 commentaires

  • Christ Roi !


    Christ est roi, car il a définitivement vaincu le mal et dans son humanité et sa divinité.
    Mais n'oublions pas qu'il a dit lui même "Ma royauté n'est pas de ce monde" (Jn 18,37)


    votre commentaire
  • La conversion est en fait un mouvement perpétuel du coeur vers Dieu et de Dieu vers notre coeur.

    Deo Gratias ma vie change, mon coeur change, à vrai dire je n'ai juste que laissé la place à Sa volonté et surtout à Son amour, je ne fais que répondre "Seigneur me voici, nourris ma vie je t'en prie" en répons au psaume quotidien qu'est finallement ma vie.

    La joie de vivre en Sa présence, le bonheur de le louer de toute sa voix, de tout son coeur, de tout son corps...laisser la flamme nous consummer de joie, puis passer simplement du temps avec Lui, en adoration. Puis réaliser que ce chant ne s'arrète jamais si on a la volonté, l'envie de Lui répondre par ce que l'on fait, parce ce que l'on est, aussi imparfait et petit qu'on soit...Les moineaux sont petits et fragiles mais ils chantents bien mieux et sans cesse Sa gloire.

    Il suffit de laisser Dieu venir nous chercher, c'est aussi simple et difficile que ca mais une fois qu'on a passé le pas, respirer c'est glorifier Dieu.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique