• Un nouveau néophyte !

    Néophyte provient du grec néo, nouveau, et phytos, plante. Un néophyte désigne à l'origine dans l'Église chrétienne une personne récemment baptisée.
    Parrain vient du latin populaire patrinus, « celui qui tient un enfant sur les fonts baptismaux » et du latin patruus, « oncle paternel ».



    Loris a reçu le baptême hier, sur sa demande, après deux ans de préparation.
    D'après son sourire et ses silences, je crois pouvoir dire qu'il en est heureux. Pour moi ça a été un moment de grâce et de soulagement, le voir faire ainsi un pas en avant, dire en public son choix, sa foi, m'a rendu très fiers de lui. J'ai toujours su qu'il savait ce qu'il voulait, il l'a encore une fois démontré...et même s'il n'a pas toujours les mots pour le dire ou qu'il n'en a pas envie, on a assez parlé pour que je sache qu'il sait profondément ce qu'implique son choix, qu'il en accepte les nuances, l'amour et la joie. Il sait, en théorie, il commence à le vivre et je serai là pour lui montrer le chemin et les manières.

    Le baptême avant d'être une fête familiale est une célébration ecclésiale qui fait entrer une personne dans la communauté chrétienne, dans l'Église.
    Cette célébration a une signification spirituelle et évangélique d'une grande richesse.
    Le baptême unit au Christ, fait participer à sa mort et à sa résurrection et purifie du péché.
    Il donne l'Esprit saint qui apporte l'amour dans nos cœurs.
    Il rend pleinement enfant de Dieu et fait ainsi entrer dans la famille de Dieu qui est Père, Fils et Esprit.

    "Et il advint qu'en ces jours-là Jésus vint de Nazareth de Galilée, et il fut baptisé dans le Jourdain par Jean.
    Et aussitôt, remontant de l'eau, il vit les cieux se déchirer et l'Esprit comme une colombe descendre vers lui,
    et une voix vint des cieux: "Tu es mon Fils bien-aimé, tu as toute ma faveur." "
    - Mc 1/9-11

    Lors que le catéchuménat s'est constitué au 4ème siècle, il n'y avait pas encore de parrain, mais au cours de la cérémonie du baptême, un fidèle se portait garant du catéchumène. On l'appelait "le sponsor" (celui qui pousse). Pour le baptême des enfants, c'est au cours du 6ème siècle en orient et du 8ème en occident qu'apparut le parrain qui représente alors une parenté spirituelle et qui a un rôle essentielle au cours de la cérémonie du baptême.

    Ils a aussi un rôle après le baptême : ils s'engage à soutenir son filleul dans sa vie chrétienne, à l'aider à grandir dans la foi.
    Je compte évidemment être présent lors des grandes étapes de sa vie chrétienne : première communion, profession de foi, confirmation je prie tous les jours pour lui...mais cette présence n'est pas seulement religieuse, il y a aussi un aspect humain important qui consiste à créer avec son filleul un lien personnel d'affection, un climat de confiance et de compréhension, j'espère devenir pour lui comme un second père sur qui il saura pouvoir compter et être là dans les moments importants pour lui.

    Je pressens que ca ne va pas être toujours facile. J'ai réalisé lors de l'accompagnement de sa préparation au baptême qu'être parrain, c'est vivre, en effet, une véritable parenté spirituelle. Moi qui hésite à faire des enfants parce que je trouve ce monde trop dingue...

    Je n'ai pas encore les photos d'hier (et de toutes façons je ne prendrai pas le risque de balancer sa photo sur le net), mais je pense à une que j'aime beaucoup, prise par ma propre marraine le jour de ma Confirmation. Elle a su capter une partie de notre lien naissant. Ma., Ben. vous la reconnaitrez aisément.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :