• Sur la conversion.

    "Le sens de l’existence ne s’inscrit pas seulement dans les gestes d’éclat, et il est plus difficile d’en prolonger la manifestation dans les simples gestes de la vie quotidienne. Là est le vrai courage. Là se manifeste la conversion.

    St Paul fut jeté à bas de son cheval, mais on vit seulement le lendemain qu’il s’était converti. L’orgueilleux pharisien, devenu humble, le manifestait dans une douceur nouvelle (et jamais acquise).

    Il réprimait un geste d’impatience, faisant passer l’expression de sa douleur après l’attention qu’il prêtait aux peines d’autrui, partageant un coin de table, etc.
    Tous ces gestes du converti s’inscrivent au-delà de la routine, dans la permanente invention qui leur donne sens.

    On n’a jamais fini de se convertir."


    - Jean Moussé


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :