• Retour à la maison

    Mardi.
    Des mois que je n'y étais pas retourné, je trouvais toujours une raison pour ne pas le faire : pas le temps, pas envie de sortir...
    Il m'a fallut du temps pour reconnaitre que ca me manquait, du temps pour comprendre ce qui m'en avait éloigné.

    Cette fois la culpabilité c'était réfugié dans la tolérance facile, dans la fainéantise morale, après tout ca n'était pas grave.
    Même sans gravité, cette partie de jambes en l'air à l'hotel était purement défoulatoire, du sexe pur sans sentiments, à l'hotel, froidement et pratiquement, j'en avais besoin, besoin de sentir ce corps contre moi, de le sentir trésaillir, de l'entendre gémir...mais ca restait un acte égoïste, de la masturbation améliorée, sans plus. J'ai utilisé l'autre pour mon plaisir, il m'a rendu la pareille. Le lendemain je l'avais oublié.
    Rien de grave, mais quelque peu malsain.
    Rien de grave, mais sans amour.
    Ca va contre ce que je crois, contre ma morale, c'est peut être un soulagement physique, mais il a un prix. J'ai mis du temps à l'accepter.
    Je l'avais sur le coeur, ca me génait, j'avais besoin d'en parler et surtout besoin de m'en décharger, besoin d'échapper à ce qui m'éloignait finalement de moi et, insidieusement de Lui.
    Ce sacrement est toujours pour moi d'un soulagement profond, toujours une source de joie et de paix.

    J'ai pu reprendre le cours de ma vie dans le bon sens, reprendre mes activités...et le soir j'ai eu besoin et envie de me rendre aux vêpres, à la cathédrale et ce fut un autre moment de bonheur, l'impression d'être à nouveau à ma place, de faire partie d'un tout, d'être aimé. Ca me manquait beaucoup. Depuis je respire à nouveau et malgré certaines mauvaises nouvelles qui me sont tombé sur le coin de la gueule, j'ai pu les prendre avec une certaine sérénité et mes larmes n'avaient pas le goût amer qu'elles ont quelquefois.

  • Commentaires

    1
    Vendredi 26 Octobre 2007 à 09:53
    Bon WE!
    Dans la sérénité qui t'habite actuellement, je ne doute pas que tu passeras un bon WE! Amitiés Crocki
    2
    Vendredi 26 Octobre 2007 à 16:55
    Merci
    Ca fait du bien de te lire. Union de prières
    3
    Dimanche 28 Octobre 2007 à 11:03
    et de 36 !
    Monpetit doigt m'a dit que c'est aujourd'hui ton anniversaire ! Alors je pense que ce jour revêt beacoup de sens pour toi, et je voulais te joindre tous mes voeux, notamment en ce qui concerne tous ces engagements futurs, qui vont je suis sûr découler de ta prochaine confirmation. Très fraternnelement Sébastien
    4
    Dimanche 28 Octobre 2007 à 20:10
    tu sais ce qsue j'en pense
    Cher Sébastien, Tu m'a bouleversé ces derniers temps tu le sais, tu bouscules mes certitudes. A mon tour de bousculer les tiennes: tu te rappelles que j'ai été bcp plus loin dans mon raisonnement par rapoort à ce genre de relation que tu appelles "égoïste" "pour la plaisir". Je crois que ce genre d'acte échappe en fait à tout jugement. Ne moralise pas! Pas toi Séb! Tant que tu ne fais pas de tort à ton prochain, je n'y vois pas de mal...Maintenant, ce n'est que mon pauvre raisonnement, qui n'engage que moi, que j'ai du mal à exprimer, et qui est peut être totalement erroné...je ne sais rien....
    5
    Dimanche 28 Octobre 2007 à 22:54
    Sexe avec amour
    J'ai souvent fait l'expérience du sexe sans amour et de la tristesse qui y est associée. Je n'ai découvert le sexe avec amour que depuis peu. Et ça change tout. Je te souhaite de découvrir quequ'un que tu aimeras et qui t'aimerai en retour. En attendant, fais attention de ne pas jouer avec le feu car les blessures que cela laisse peuvent être dure à cicatriser. Je sais que c'est plus vite dit que fait, car le corps a ses besoins. Mais une relation sexuelle implique plus que le corps. J'espère que tu ne prendras pas cela comme un jugement. Je suis touché par ton authenticité et ta soif de vérité. Que Jésus t'accompagne sur ton chemin.
    6
    Jeudi 1er Novembre 2007 à 04:39
    :)
    >Benoît : mon but n'était pas de bousculer tes certitudes mais de t'ouvrir un horizon qui te permette de choisir un chemin où tu seras plus heureux. >Jean-Marc : je fais gaffe, mais la chaire est faible.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :