• Réfléchir et douter ne veut pas dire être pour ou contre !

    Petit rappel : je ne peux pas faire mieux que de regarder les choses avec un regard humain, je peux donc me tromper, mais c'est le cas de tous les humains...et c'est encore le cas des membres de la Curie et du Saint-Père...

    Je pense, sans exagération, qu'il n'est pas crédible qu'une institution aussi ancienne et sage que le Vatican n'aie eu vent des positions négationnistes de MM. Williamson et Abrahamowicz avant le 21 janvier. Et que si c'est le cas, il y a eu une erreur humaine grave qui a eu des conséquences graves.

    Alors autant je suis pour toute action charitable de réconciliation entre frères et je reconnais que cette levée d'excommunication en est une, autant je trouve plus que maladroit la légèreté de la manoeuvre...preuve en est l'impact que ca a eu et les réactions négatives  en découlant.

    La Curie a heureusement réagi rapidement mercredi dernier, mais le mal était fait, le doute créé, la porte ouverte à tous les anticléricaux et autres complotistes.

    Vous me permettrez de le regretter et de douter sans avoir à me soumettre à un orthodoxisme pro ou anti pape.

    Je ne pense pas éxagéré la liberté de critiquer LES ACTIONS du pape.
    Ca n'enlève en rien tout l'amour filial et le respect que j'ai pour lui.
    Oui, il représente l'Eglise, ca lui donne donc, aussi, le devoir de faire preuve de prévoyance et de prudence dans ses grandes manoeuvres, surtout quand elles sont aussi délicates que la résorption d'un schisme encore chaud brulant.

    Ne me prennez pas en otage avec vos positions absolutistes svp, permettez moi la nuance.

    Pour moi, la question ne se pose même pas, il reste mon pasteur malgré tout.

    Ca ne veut pas dire qu'il est absolu et infaillible, le dire, le laisser entendre serait une forme d'idolatrie.
    Ca ne veut pas dire que son action temporelle puisse emprunter des détours qu'on trouve étrange.
    Ca ne veut pas dire que ca remet en cause son action spirituelle et son enseignement.
    Ca ne veut pas dire que nous devons faire incliner aveuglément notre conscience devant notre amour pour notre Eglise, je vous renvoie à Saint Thomas d'Aquin et à de nombreux père de l'Eglise à ce sujet.

    Alors, notre pasteur à toute ma confiance, mais vous reconnaitrez que depuis sa prise de charge, ses maladresses de ce genre ont été nombreuses...je les vis assez douloureusement...je ne comprends pas comment un esprit aussi brillant (en tous cas en théologie) puisse laisser aussi facilement créer des situations ambigües au point qu'un hebdomadaire tranquille et plutôt neutre comme La Vie s'en fasse l'écho, au point que les plus paisibles des brebies se mettent à protester...

    Je ne saurais affirmer comme vous qu'il y a volonté de le salir, je note en tous cas qu'il facilite le jeu de ceux qui en ont le désir.

    Je peux comprendre votre réaction de protection envers sa personne, mais ce qui me choque c'est qu'elle en fait trop dans le sens où elle refuse de reconnaitre la possibilité même d'une erreur et en appelle, par sa forme, à une certaine forme d'orthodoxie légitimiste aveugle. C'est trop demander, à mon humble avis ; plus qu'il ne le désirerait lui même, je pense.

    En udp...

    Seb

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :