• Nations Unies : Le Vatican s'oppose aux "discriminations injustes" contre les homosexuels

    Lors de la journée internationale des droits de l’Homme, jeudi 10 décembre, des représentants de plusieurs États et des associations de défense des droits humains et des droits LGBT ont organisé un événement aux Nations Unies sur le thème “Orientation sexuelle et violations des droits de l’homme”. Une rencontre pour dénoncer les abus en matière de droits humains fondés sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre.

    La tolérance, les droits et libertés de tous, la proposition de loi ougandaise qui s’apprête à être votée… Autant de sujets au cœur de cette journée de débats qui réunissait, à l’Assemblée générale des Nations Unies, près de 200 représentants de plus de 50 pays, ainsi que 6 grandes associations internationales: Human Rights Watch, ILGA (International Lesbian, Gay, Bisexual, Transgender, and Intersex Association), Arc International, COC Netherlands, GATE (Global Advocates for Trans Equality) et IGLHCR (International Gay and Lesbian Human Rights Commission). Les citations de cet article sont pour la plupart extraites du communiqué inter-associatif.

    La Suède organisait cette rencontre avec l’aide de l’Argentine, du Brésil, de la Croatie, de la France, des Pays-Bas et de la Norvège. Cet événement a également permis à des membres du Honduras, d’Inde, des Philippines et de Zambie, mais aussi d’Ouganda, de venir s’exprimer sur ces questions, en ce 61e anniversaire de l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’Homme.

    Lors de cette journée de débats, le Vatican s’est clairement et fermement exprimé sur ces sujets, faisant ainsi un grand pas en avant. Après avoir remercié les organisateurs de l’événement, le représentant du Vatican a tenu à lire une déclaration officielle pour condamner fermement la pénalisation des des comportements homosexuels.

    “Comme nous l’avions déjà indiqué l’année dernière lors d’un précédent débat à l’Assemblée générale, le Saint Siège continue de s’opposer à toutes les graves violations de droits humains à l’encontre des homosexuels, tels que l’usage de la peine de mort, de la torture et des autres punitions inhumaines et dégradantes. Le Saint Siège s’oppose à toutes les formes de violences et de discriminations injustes contre les homosexuels, incluant les législations discriminatoires qui s’attaquent à la dignité inhérente de la personne humaine”, a indiqué le représentant du Vatican, faisant référence à la proposition de loi en ce moment à l’étude en Ouganda.

    “Le meurtre et les abus contre les homosexuels sont à condamner à tous les niveaux, particulièrement lorsque ces violences sont perpétrées par un État. Bien que les positions du Saint Siège sur l’orientation sexuelle restent bien connues, nous continuons d’appeler les États, et les individus, à respecter les droits de tous les êtres humains et à travailler pour promouvoir leur dignité et leur valeur inhérente”, a t-il conclu.

    Un message important donc de la part du Vatican, qui a agréablement surpris les associations présentes. “Selon les défenseurs des droits humains d’Ouganda et du Honduras qui participaient au débat, ce positionnement du Vatican est extrêmement important pour combattre l’homophobie, qui est souvent inspirée dans de nombreux pays par les leaders religieux”, rapporte Scott Long, de HRW.

    Un article publié sur Yagg.com par Audrey Banegas le 14 décembre, vu chez Etienne.

    Merci Seigneur !

  • Commentaires

    1
    Vendredi 18 Décembre 2009 à 01:56
    double langage
    Oui, oui, j'ai vu ça aussi, mais ça ne les empêche pas de penser parfois très fort au point que ça s'entende que les gays iront en enfer. ¨Personnellement, excuse moi d'être si limité, mais je ne sais pas humainement pardonner des choses aussi graves. Le Vatican ne peut pas à la fois prétendre lutter contre les discriminations envers les homosexuels et d'un autre côté continuer une chasse aux sorcières dignes de l'inquisition jusque dans les séminaires. Je rappelle que le Vatican dénie l'homosexualité, ne nous voyant que comme des hétéros déviants, donc pervers (même malgré nous soit disant). Je rappelle que cette Eglise ingrate ose affirmer qu'un homosexuel (même chaste et continent comme elle l'exige artificiellement des candidats hétéros) est INAPTE à un ministère ordonné ET à un ordre consacré (si t'es pd, t'es incapable d'être prêtre ou religieux). Dans l'Eglise, je suis obligé d'être clandestin, alors moi ça ne me fait rien cete hypocrisie là. Je suis désolé.
    2
    Vendredi 18 Décembre 2009 à 01:56
    double langage
    Oui, oui, j\'ai vu ça aussi, mais ça ne les empêche pas de penser parfois très fort au point que ça s\'entende que les gays iront en enfer. ¨Personnellement, excuse moi d\'être si limité, mais je ne sais pas humainement pardonner des choses aussi graves. Le Vatican ne peut pas à la fois prétendre lutter contre les discriminations envers les homosexuels et d\'un autre côté continuer une chasse aux sorcières dignes de l\'inquisition jusque dans les séminaires. Je rappelle que le Vatican dénie l\'homosexualité, ne nous voyant que comme des hétéros déviants, donc pervers (même malgré nous soit disant). Je rappelle que cette Eglise ingrate ose affirmer qu\'un homosexuel (même chaste et continent comme elle l\'exige artificiellement des candidats hétéros) est INAPTE à un ministère ordonné ET à un ordre consacré (si t\'es pd, t\'es incapable d\'être prêtre ou religieux). Dans l\'Eglise, je suis obligé d\'être clandestin, alors moi ça ne me fait rien cete hypocrisie là. Je suis désolé.
    3
    Mardi 22 Décembre 2009 à 11:07
    SUBTILE NUANCE ET SUBTILE HYPOCRISIE
    Je viens voir Benoît de temps en temps et j'ai vu aujourd'hui ce lien qui m'a menée, pleine d'espoir, chez vous pour lire cet extrait. Ce sont de belles paroles qui condamnent certes les discriminations injustes faites envers les homosexuels. Mais quand je lis toutes les injusices, les barrages, ces injures faites aux homosexuels, du Vatican jusqu'aux prêtres (même si pas tous), je me demande quels homos cela concerne, déjà pas les homosexuels qui voudraient ouvertement faire partie de l'Eglise. A mon sens, ce sont plus la violence et l'injustice qui sont condamnées ici que la violence et l'injustice envers les homos. Subtile nuance et subtile hypocrisie. Cela ne s'arrange décidemment pas.C'est malheureux à dire, mais je crois que vous (et moi aussi) n'avez que votre conscience et votre relation à Dieu. Cela me rappelle une parole d'une chanson, qui me paraît assez bien appropriée : "on n'est pas raciste pour deux sous, mais on ne veut pas de ça chez nous." Lili, Pierre Perret MERYEM
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :