• Luttons contre le cancer de la finance !

    « le cancer de la finance n'est pas fatal ». Cette maladie, « qui fait éclater ses boursouflures sur la Grèce » : c'est l'humanité elle-même qui en est responsable. « C'est une maladie qui a été inoculée par des hommes, qui ont sciemment pensé le projet ».

    « Ils ont entraîné dans leur cupidité bien des acteurs économiques jusqu'aux petits épargnants. Comment nous-mêmes, les citoyens, avons-nous pu laisser les politiques obliger les Etats à financer leurs projets auprès du marché financier privé et non auprès de leurs banques centrales, et pour l'Union européenne auprès de la Banque Centrale européenne ? »

    « Il est temps pour les chrétiens, comme pour les autres citoyens, de mieux s'informer sur les processus financiers qui gouvernent notre monde et d'arrêter de dire : « on n'y peut rien. » Il est temps de revenir à des règles économiques saines. »

    - Le P. Dominique Fontaine, vicaire général de la Mission de France.

    « Les chrétiens restent mobilisés par l'option préférentielle pour les pauvres et la sollicitude pour toutes les formes de vulnérabilité. Au cour des crises actuelles, la défense des travailleurs et du dimanche chômé n'est pas la moindre de nos préoccupations. »
    - Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon, sur le site de son diocèse.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :