• « Le mariage n’est pas le bien propre des catholiques, c’est le bien commun de toute la Cité. »

    Giotto di Bondone, La Procession de mariage de la Vierge

    "La défense du mariage entre un homme et une femme, la protection de la vie, sont-elles des causes qui n’intéressent que les chrétiens ?
    Le droit à la vie est-il un dogme religieux, révélé, échappant à tout raisonnement et sa défense seulement dû à la foi de quelques croyants ?
    Le mariage monogame et hétérosexuel n’est-il qu’une institution religieuse, ne s’appuyant que sur des textes sacrés et des traditions cultuelles ?

    La réponse est non.

    Défendre toute vie humaine, ainsi que la famille naturelle est au contraire l’acte le plus humain, le plus rationnel qui soit.
    Nous ne sommes pas dans le domaine de la théologie mais dans celui du bon sens…même si celui-ci n’est pas toujours suivi…"

    - Charles Vaugirard, Bien commun et tentation communautaire

    "Défendre (le mariage) derrière des bannières catholiques contribuerait à le vider de sa substance commune et ferait tomber les promoteurs du bien commun dans un piège dialectique redoutable : apparaîtrait comme promotion du bien commun – sous le vocable rhétorique d’égalité des droits – une revendication catégorielle ; et comme revendication communautaire la promotion de ce bien commun qu’est le mariage.

    Les leaders d’opinion catholiques ont une responsabilité : celle d’éloigner la perspective d’un combat communautaire pour se mettre au service de la Cité."

    - Guillaume de Prémare, Au nom de la Cité !


  • Commentaires

    1
    Samedi 15 Septembre 2012 à 05:13
    pas de lien
    Je ne comprends toujours pas comment certains, comme Vaugirard, mettent dans le même panier deux choses qui n'ont rien en commun: à savoir le droit à la vie, et l'hétérocentrisme.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :