• In Memoriam

     

     



    4 ans aujourd'hui que Jean Paul II nous a quitté.

    Je n'étais pas un grand fan, mais il faut lui reconnaitre quelques qualités et une constance dans sa démarche.
    Il suffit de lire sa fiche wikipedia pour s'en faire une idée loin des images d'Epinal et autres slogans haineux répétés ici ad nauseam.

    Ca restera pour moi le pape diplomate, celui qui s'est fait acteur d'une pastorale internationale très active, celui qui a relancé le dialogue inter-religieux, qui s'est opposé aux totalitarismes de tous bords (de Jaruzelski à Pinochet) et qui a promu le dialogue œcuménique.

    Il est aussi celui qui a reconnu, enfin, officiellement les erreurs passées de l'Eglise dans son Histoire et en a manifesté la repentance. Il a levé la condamnation de Galilée de 1633 et a réaffirmé la position anti-créationiste de l'Eglise...

    Par contre, il a été promoteur d'une certaine crispation dans le sujet de la morale et même s'il n'a jamais prononcé une seule fois le mot ni parlé de préservatif, il a par contre jeté l'opprobre sur l'homosexualité en réaffirmant la nature biblique de sa condamnation.
    Il a aussi refusé le débat sur l'interdiction de la communion sacramentelle pour les divorcés remariés, la contraception et le rôle des femmes au sein de l'Église...
    Plus ambigüe, sa position sur "le droit à la vie", qui est allé du soutient des mouvements "pro-vie" à la lutte contre la peine de mort...
    Je retiens aussi ses négociations financières opaques avec la banque Ambrosiano et la répression et les sanctions à l'encontre d'une centaine de théologiens catholiques dit de "La libération".

     


    Totus tuus ego sum, Maria

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :