• Faisons ensemble mémoire de notre saint Docteur de la charité et de l'amitié.

    "Que descende en mon âme, je t’en prie, Seigneur, une toute petite part de ta si grande douceur et qu’elle adoucisse mon pain d’amertume.
    Qu’une petite gorgée de cette douceur lui donne un avant-goût de ce qu’elle désire, de ce qu’elle convoite, de ce vers quoi elle aspire au long de son pélerinage.
    Que sa faim même lui soit un avant-goût, que sa soif déjà la désaltère.
    De fait, ceux qui te mangent auront encore faim, et ceux qui te boivent auront encore soif (Si 24,20), ils ne seront rassasiés que lorsque ta gloire apparaîtra (Ps 16,15), lorsque sera manifestée cette abondance de douceur que tu as cachée à ceux qui te craignent (Ps 30,20) pour ne la révéler qu’à ceux qui t’aiment."

    - Ælred de Rielvaux, Miroir de la Charité, 1, 2-3



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :