• En rebond sur le blog de Crocki : Hallelujah !

    (traduction de la version de Jeff Buckley, pour ma marraine bien aimée)

    J'ai entendu dire qu'il y avait un accord secret
    Que David jouait et qui plaisait au Seigneur
    Mais la musique te laisse tout à fait indifférente, n'est-ce pas
    Ca se joue un peu comme cela, la quarte, la quinte
    L'accord mineur tombe et l'accord majeur s'élève
    Le roi déchu compose l'hallelujah

    Hallelujah, hallelujah, hallelujah, hallelujah...

    Ta foi était forte mais tu avais besoin de preuves
    Tu l'as vu se baignant sur la terrasse
    Sa beauté et le clair de lune t'ont retourné
    Elle t'a attaché sur sa chaise de cuisine
    Elle a cassé ton trône et coupé tes cheveux
    Et de tes lèvres elle a tiré l'hallelujah

    Hallelujah, hallelujah, hallelujah, hallelujah...

    Mon amour, je suis déjà venu ici
    Je connais cette pièce et j'ai marché sur ce sol
    Je vivais seul avant de te rencontrer
    J'ai vu ton étendard sur ton arche de marbre
    Mais l'amour n'est pas une marche de victoire
    C'est un hallelujah froid et brisé

    Hallelujah, hallelujah, hallelujah, hallelujah...

    Il fut un temps où tu me laissais savoir
    Ce qui se passait vraiment dans ta tête
    Mais maintenant tu ne le montres plus du tout
    Mais souviens-toi du moment où j'agissais en toi
    Comme le faisait la sainte colombe
    Et chaque souffle que nous respirions était un hallelujah

    Hallelujah, hallelujah, hallelujah, hallelujah...

    Bien, il y a peut-être un dieu là-haut
    Mais tout ce que j'ai appris de l'amour
    Etait comment tuer quelqu'un qui t'as surpassé
    Ce ne sont pas des pleurs que tu entends la nuit
    Ce n'est pas quelqu'un qui a vu la lumière
    C'est un hallelujah froid et brisé

    Hallelujah, hallelujah, hallelujah, hallelujah... .

    La première fois que j'ai entendu le début de la strophe "Mon amour, je suis déjà venu ici, je connais cette pièce et j'ai marché sur ce sol, je vivais seul avant de te rencontrer"...je sortais d'une église où pour la première fois j'étais allé pour autre chose qu'un mariage ou un enterrement, ma première messe de nouveau croyant.
    Je l'ai pris comme un message qui allait dans les deux sens, de moi à Lui et le Lui à moi : avant de rencontrer Dieu, je vivais seul...mais je l'ai pris comme un message de lui aussi qui me disait qu'Il se sentait seul avant de me rencontrer.
    Une façon de me dire bienvenu dans son troupeau.
    Comme quoi, en lisant d'autres blogs, ca peut avoir des échos intéressants en soit, c'est peut être d'ailleurs pour ca qu'on les lit tous les jours...à la recherche de l'Esprit qui nous relie tous.

  • Commentaires

    1
    Vendredi 29 Août 2008 à 18:29
    Merci, Seb!
    Merci Seb, pour cette traduction, que j'avais lue, mais que mon peu de connaissance ne me permettait pas de confirmer comme étant fidèle. L'Esprit qui nous relie, tu as raison de le dire. Où nous emmène-t-il? Sûrement dans un bel ailleurs, que nous pressentons confusément, que nous nous encourageons et nous entraidons à chercher... Je te souhaite un bon WE, ainsi qu'à Isa, et espère t'avoir bientôt en ligne... Bises Marraine ;-)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :