• Bénir BHL

    Bénir, dire du bien de quelquelqu'un...

    Il faut le reconnaitre, je ne suis pas fan du tout de BHL, mais là, ca fait deux fois qu'il adopte une position non équivoque pour défendre les chrétiens persécutés dans le monde, aujourd'hui encore sur son blog...

    Il explique sa position par des arguments philosophiques et moraux simples, qui devraient convaincre même les plus laïcardistes de la gravité de la situation et surtout de l'importance cruciale de ne pas accepter ca.

    Je cite :

    "J’ai récemment déclaré, au détour d’un entretien avec l’agence de presse espagnole Efe, que les chrétiens formaient aujourd’hui, à l’échelle de la -planète, la communauté la plus constamment, violemment et impunément persécutée.

    Le propos a surpris. [...]

    [...] face à ces persécutions massives de chrétiens, face au scandale, en Algérie par exemple, des femmes kabyles et chrétiennes mariées de force ou emprisonnées, face à l’élimination lente mais sûre des derniers vestiges – Benoît?XVI a dit, empruntant le mot à la Bible juive, «?les derniers restes?» – de ces églises chrétiennes d’Orient qui ont tant fait pour la richesse spirituelle de l’humanité, il n’y a soudain plus personne.

    Alors, de deux choses l’une.

    Ou bien l’on adhère à la doctrine criminelle et folle de la compétition des victimes (chacun ses morts, chacun sa mémoire et, entre les uns et les autres, la guerre des morts et des mémoires) – et l’on ne se soucie que des «siens».

    Ou bien l’on ne veut pas y croire (l’on sait qu’il y a, dans un cœur, assez de place pour plusieurs compassions, plusieurs deuils, des solidarités diverses et non moins fraternelles) – et l’on dénonce avec la même énergie, j’allais dire la même foi, cette haine planétaire, cette vague de fond meurtrière, dont les chrétiens sont les victimes et dont leur ancien statut de représentants de la religion dominante ou, en tout cas, la plus puissante empêche, aussi, que l’on s’avise.

    Permis de tuer quand il s’agit des fidèles du «pape allemand»?
    Permis, au nom d’une autre guerre des civilisations non moins odieuse que la première, d’opprimer, humilier, supplicier??
    Eh bien, non. Il faut, aujourd’hui, défendre les chrétiens."

    Peut on avancer des arguments encore plus clairs ?


  • Commentaires

    1
    Samedi 20 Novembre 2010 à 12:37
    Bénir BHL
    L'appel de BHL, incroyant, à défendre les chrétiens persécutés d'Orient est évidemment fondé. Qu'est-ce qui fait que cette entreprise d'élimination ne suscite pas de scandale ? Je suggère ceci. La puissance morale plus visible que jamais du Chef d'Etat vaticanais reçu avec faste dans le monde entier. Le pape semble n'avoir nul besoin de ce qu'il qualifie comme "derniers restes" d'un temps où les communautés chrétiennes développaient leur autonomie.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :