• Belgique: Vague de « débaptisation »

    "La débaptisation est-elle la solution? Je n'en suis pas si certain. Il y a d'autres chemins à explorer sans renier son baptême au sein de l'Église Universelle. Je peux cependant comprendre ce raz-le-bol généralisé.

    Renier le baptême réaction à une institution est une façon de faire schisme. Cependant renier son baptême est aussi renier le signe tangible de son appartenance au christianisme. Pourquoi se faire débaptiser alors que ce sacrement est reconnu et a valeur égale dans toutes les églises chrétiennes historiques? Est-ce à l'institution ou contre le christianisme que le «débaptisé» s'oppose ?"

    [Source]

    J'ai toujours du mal avec cette confusion moderne et surement francophone qui confond anticlericalisme avec antichristianisme.
    J'ai encore plus de mal avec cette inculture de chrétiens qui ne comprennent pas l'indissolubilité d'un sacrement tel que le baptême, on peut renier ce qu'on a fait, avec d'autres, volontairement ou pas, mais on ne peut pas renier qui on est.

    Je comprends par contre qu'on puisse se révolter et détester les hommes qui faillissent au service de Dieu, cette colère est humaine tout comme les pécheurs qui sont la cible de cette révolte...je suis le premier à la resentir mais j'essaye de ne pas la laisser prendre le dessus,je refuse de laisser autre chose que l'amour gagner, je m'essaye à la patience, je m'essaye à l'humilité (je ne suis pas aussi doué que d'autres) car moi aussi "je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas." (Ro 7,19).

    Et puis, en dehors de toute considération spirituelle, balancer bébé avec l'eau du bain est un réflexe idiot...

    Je reste persuadé que la meilleure façon de faire prévaloir d'autres valeurs, d'autres attitudes est de les mettre en pratique.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :