• Alan Turing, réhabilité 55 ans après sa mort...

     

    Le Premier ministre britannique Gordon Brown, a publié en fin de semaine dernière sur son site des excuses officielles pour la manière « épouvantable » et « inhumaine » avec laquelle fut traité le mathématicien Alan Turing, en raison de son homosexualité.

    Auteur de l'article fondateur de la science informatique qui allait donner le coup d'envoi à la création de l'ordinateur programmable. il y présente sa machine de Turing, le premier calculateur universel programmable, et invente les concepts de programmation et de programme.

    Il est aussi connu pour avoir dirigé les travaux de décryptage des codes secrets allemands Enigma durant la seconde guerre mondiale.

    Il est également à l'origine de la formalisation des concepts d'algorithme et de calculabilité qui ont profondément marqué cette discipline. Son modèle a contribué à établir définitivement la thèse Church-Turing qui donne une définition mathématique au concept intuitif de fonction calculable.

    L'Histoire, sans sa contribution, aurait pu être très différente, a rappelé Gordon Brown dans son communiqué.

    Après la guerre, il a travaillé sur un des tout premiers ordinateurs, puis a contribué de manière provocatrice au débat déjà houleux à cette période sur la capacité des machines à penser en établissant le test de Turing.

    Vers la fin de sa vie, il s'est intéressé à des modèles de morphogenèse du vivant conduisant aux « structures de Turing ».

    En 1952, Alan Turing fut persécuté pour son homosexualité et condamné pour « outrage à la pudeur ». Il eut alors le choix entre la prison ou la castration chimique.

    Alan Turing se suicida 2 ans après avoir choisi la castration par empoisonnement en mangeant une pomme contenant du cyanure (la légende dit que c'est l'origine du logo d'Apple)

    À travers Alan Turing, Gordon Brown a également présenté ses excuses aux milliers d'autres homosexuels qui furent persécutés et condamnés comme lui en vertu de lois homophobes.

    « Je suis fier que ces jours soient révolus, et qu'au cours des 12 dernières années, le gouvernement ait tant fait pour rendre la vie plus juste et plus équitable pour notre communauté LGBT. Cette reconnaissance qu'Alan fut une des victimes de l'homophobie les plus célèbres de Grande-Bretagne est un pas de plus vers l'égalité», a-t-il ajouté.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :